ACCUEIL > LA NOUVELLE-ZELANDE > Histoire

L'histoire de la Nouvelle-Zélande

La découverte de la Nouvelle-Zélande :

Seulement occupée à partir du premier millénaire par les Maoris, la Nouvelle-Zélande est l’un des pays les plus tardivement découvert, d’où la présence de faune et flore aussi exceptionnelle qu’unique.

En 1642, le navigateur Hollandais Abel Tasman avec ses deux navires : le « Zeehaen » et le « Hemmskerck », est le premier explorateur Européen à avoir abordé les côtes Néo-Zélandaises.

Cependant, James Cook est bien le premier Européen à avoir "mis les pieds" sur la fameuse île en 1769. Envoyé par le gouvernement Anglais, le navigateur parvînt à établir des relations amicales avec le peuple aborigène de l’île : les Maoris. Il cartographie par la même occasion cette terre fraîchement découverte.

Cette trouvaille s’avère être riche en nouvelles végétations, en bois, poissons,… Les explorateurs affluent donc vers ce nouveau territoire.

 

Les relations : entre échanges, croyances et guerres

Les relations entre le peuple Maori et les Européens sont dans en premier temps amicales, basées sur des échanges économiques, puis deviennent peu à peu plus hostiles. En effet, avec l’arrivée des Européens, de nouvelles maladies aussi;  auxquelles les Maoris n’étaient pas naturellement immunisées. Certains endroits de l’île subissent également la loi du plus fort suite à des malentendus culturels, des litiges provenant des échanges ou autres sources sujets à la discorde comme la religion.

C’est ainsi qu’en 1838,  époque marquée par les croyances, que les Européens chargent leurs représentants de convertir la population à leurs différentes religions. Il s’agit des Anglicans, des Catholiques et des Wesleyens.

 

L'annexion de la Nouvelle-Zélande

En 1840, la France et l’Angleterre sont en concurrence pour l’annexion de ce territoire mais c’est finalement l’ Angleterre qui, dans la précipitation et la confusion rédige et réussi à convaincre les principaux chefs Maori de signer le Traité de Waitangi. La Nouvelle-Zélande devient donc une colonie britannique.

 

Les guerres Néo-Zélandaises

Arrivent alors les guerres Néo-Zélandaises en 1860. Ces dernières résultent du nombre grandissant de conflits suite à la signature du traité censé garantir le droit des Maoris sur leurs territoires. En 50 ans, la population Maori est passé de 80 000 à 42 0000 personnes.

 

L'Indépendance

C’est à partir de 1890 que la Nouvelle-Zélande commence à se défaire politiquement de l’Angleterre et change de visage. En 1893, la Nouvelle-Zélande est le seul pays à attribuer le droit de vote aux femmes. Cependant, elles ne seront éligibles qu’à partir de 1919.

En 1907, la Nouvelle-Zélande devient un Etat indépendant de la Grande-Bretagne mais reste toutefois fidèle à la Royauté Britannique en soutenant celle-ci dans les différentes guerres comme la première et deuxième guerre mondiale.

Depuis les années 1930, les Maoris rejettent encore certaines parties du Traité de Waitangi et réclament la restitution de leurs terres ainsi que des dédommagements. C’est alors qu’en 1975, un tribunal spécialisé est chargé de traiter les litiges résultants des revendications Maoris. Il s’agit du Tribunal de Waitangi.

Ce tribunal a permis aux Maoris en 1995 de recevoir les excuses de la reine Elisabeth II concernant la quête illégale de territoire dans les années 1860. Le gouvernant Néo-Zélandais restitua par la suite une grande partie des territoires revendiqués ainsi qu’une grande partie des dommages réclamés.

 

Un pays paisible

De nos jours, la Nouvelle-Zélande connaît une économie paisible avec un niveau de vie élevé et est redevenu un pays stable et plaisant. Les flux migratoires la concernant proviennent principalement de l’Australie, de l’Europe et de l’Asie.

Culturellement, ses paysages uniques lui ont valu d’accueillir des superproductions Hollywoodiennes comme « le Seigneur des Anneaux ».

 

Coupe du monde de rugby 2011

Son équipe de Rugby fait partie des équipes les plus redoutés mondialement depuis sa création.

La Nouvelle-Zélande accueillera en 2011 la coupe du monde de Rugby.